idées, La force de suggestion

La force d’une idée

La force d’une idée

Savez-vous qui est prime, une idée dans la tête ou une action dans la vie ? Vous avez entendu plusieurs fois que les désirs se réalisent, il faut juste demander l’univers, mais vous n’avez pas cru. Maintenant la science l’a prouvé.

 Tout ce qu’il existe dans la terre s’est commencé d’une idée. Est-ce qu’il y a 200 ans quelqu’un croyait dans la possibilité se déplacer en voiture ? Est-ce qu’il y a 100 ans quelqu’un pouvait penser à possibilité de parler par portable ? Est-ce que Steve Jobs est né en toute assurance qu’il sera riche ?  Non, le succès de tout s’est commencé d’une pensée, d’une idée, parce que une idée est très puissante.

L’effet placebo et l’effet nocebo

Peut-être tu a entendu qu’est-ce que c’est l’effet placebo, c’est quand tu avales une pilule, qui ne contient pas des médicaments, mais tu crois que c’est une pilule efficace et tu vas beaucoup mieux.

Malheureusement, il existe un effet inverse – l’effet nocebo, quand tu crois que tu es malade et tu deviens malade. Si tu lis des effets secondaires pénibles d’un médicament, tu les ressentes immédiatement, certain plus, certain moins. Ce n’est que la force de suggestion, la force d’une idée, qui est née dans ta tête et qui bouleverse ta santé. Madame Dupen se sentait un peu mal et médecin lui a ordonné un examen de sang.   »Vous avez le cancer, il vous reste quelques mois », a dit le médecin après avoir bien étudier des résultats de plusieurs examens. Madame Dupen est morte dans 6 mois, mais l’autopsie a indiqué que la tumeur était bénigne et ne se développait pas, une faute médicale a eu la place pendant la diagnostique. Elle est morte à cause d’état affectif négatif, c’est à dire l’effet nocebo. Une manie de maladie imaginaire peut aboutir à une maladie très grave et même à la mort.

Il faut donc contrôler tes pensées et tes idées. 

Dans ses œuvres Joe Dispenza affirme, que notre cerveau n’établit pas la différence entre des émotion réelles et des émotions imaginaires. Dr. Joe Dispenza est devenu un des premiers qui a commencé à étudier une influence de la conscience sur la réalité d’un point de vue scientifique. Joe Dispenza lui-même a attrapé dans un accident, après lequel des médecins lui ont proposé à fixer ses vertèbres avec un implant. Ça pourra mener aux grosses douleurs pour toute la vie, mais c’est une seule possibilité de marcher d’après les médecins. Mais le patient a décidé autrement. Il va rétablir la santé avec la force de suggestion. Dans 9 mois Monsieur Dispenza a commencé à marcher. Pour lui c’est devenu un début d’une étude des possibilités de conscience. Tout d’abord il a interrogé les gens qui ont la même expérience de « régression spontanée », c’est une guérison spontanée et impossible, salon les médecins, sans traitement traditionnel. Tous les gens avec cette expérience sont certains qu’une idée est prime vis-à-vis de matière et peut guérir toutes sortes de maladies.

D’après des études effectuées de docteur Dispenza pour le cerveau il n’y a pas de différence entre une expérience réelle et imaginaire. C’est donc que si on accorde de l’attention aux pensées négatives, notre cerveau les perçoit comme une réalité et provoque les changements correspondants dans le corps. Par exemple, des maladies, des dépressions, le sursaut de l’agression ou la guérison, la bonne santé, une bonne humeur, un état d’esprit positif.

Comment ça marche dans la vie ?

  • Tu peux pratiquer ces connaissances chaque jour comme je le fais. Par exemple, tu es enrhume. Il est viens de commencer ce matin. Tu peux plaindre à tout le monde et à toi-même « je suis enrhume, j’ai mal, je ne peux pas respirer », sois tu peux dire à toi-même « c’est rien, je suis en bonne santé, j’ai mal nul-part, je respire bien (même si c’est pas vrai), je vais très bien ». Voilà, le rhume te quittera jusqu’au midi ou jusqu’à la fin de la journée.  Crois-moi, ça marche. Ça marche beaucoup mieux au début de maladie, ça marche moins rapide au milieu ou à la fin de maladie, mais ça marche toujours.
  • Parfois j’ai mal à l’estomac la nuit. La suggestion est mon salut. Je m’imagine mon estomac, après la maladie comme un condensé d’énergie négative, je m’imagine comment il sort de mon estomac et part par la fenêtre dans une fosse aux ordures. S’il faut je refais le même exercice quelque fois.
  • C’est pareil avec des offenses, avec des vexations. Imagine qu’elle est dans ton corps comme un condensé d’énergie négative, met le dans une fosse aux ordures et oublie.
  • S’il y a une personne qui t’a quitté et ça te fait mal, imagine elle s’allonger à tes pieds. Franchis-la et avance en ne regardant pas en arrière.

Donc dans toutes les situations pense positivement. Peu importe ce que des médecins disent, tu es toujours en bonne santé, ta maladie n’existe pas, c’est rien, même si elle existe, elle va partir vite sans des conséquences, tu vas mourir dans 90 ans en faisant du ski.

Laisse tes questions et sois toujours en bonne santé.

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Tyvek04pizza |
Malvoyance de Roxane |
Defumer Avec Champix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie plus saine
| Aud'Ly et ses petites ...
| Le syndrome de l'essui...